5

Hackintosh & Ivy Bridge: choix des composants et installation

Voilà déjà quelques semaines que sont sortis les nouveaux processeurs Ivy Bridge, et avec, les nouvelles cartes mères dédiées, sur chipset Z77 et H77. Beaucoup d’entre vous se demandent donc si le choix de cette nouvelle plateforme est propice au Hackintosh, et quels sont les cartes réputées compatibles.

 

Donc tout d’abord, un petit rappel:

La nouvelle gamme de processeur d’Intel, au nom de code Ivy Bridge est une évolution des Sandy Bridges dont la finesse de gravure à été améliorée. Au programme, gravure en 22nm et introduction de nouveaux transistors Tri-Gate «3D», ce qui représente un «tic» dans la stratégie tic-tac d’Intel. Ces améliorations permettent un gain modéré de puissance, mais une très forte diminution de la consommation des puces, et donc un dégagement thermique mieux contrôlé. S’ajoute toutefois une modification des puces graphiques intégrée au processeur qui fait dire à Intel que ce serait un «tic+»: on retrouve les nouveaux chipset Intel HD 2500 et 4000 qui permettent d’améliorer les performances graphiques des nouveaux processeurs Ivy Bridge, sans toutefois atteindre les performances des chipset graphiques intégré d’AMD qui reste leader dans ce domaine.

Avec ces nouveaux processeurs, Intel a sortie une nouvelle plateforme qui apporte le SATA 3.0 en natif, le PCI-EXpress 3.0, l’USB 3.0, le support de la RAM DDR3 1600MHz et l’affichage sur trois écrans simultanément. Les nouvelles cartes mères utilisant ce chipset sont vendues sous la dénomination Z77 ou H77.

source: wikipédia.fr
 

Et du point de vue du Hackintosh?

Deux problèmes se posent actuellement: les nouveaux processeurs Ivy Bridge et le chipset qui les accompagne ne sont pour l’instant toujours pas supportés par Apple. En cause, la sortie attendue des nouveaux Mac utilisant cette nouvelle famille de processeurs.

Il faut donc bien comprendre que tant qu’Apple n’aura pas sorti ses nouveaux Mac et la version correspondante d’OSX intégrant le support de la plateforme Ivy Bridge, tous les conseils sur le choix du matériel restent sujets à caution. Pour autant, il n’y a pas de raisons de penser que les prochaines versions d’OSX ne permettent pas un support optimal des Hackintosh montés avec les composants actuellement disponibles.

Quel processeur choisir?

Pour l’instant, la gamme disponible est encore réduite, et le choix se limitera essentiellement entre le Core i5 3570K, remplaçant du Core i5 2500K, et donc clairement orienté pour les Gamers, et le Core i7 3770K, remplaçant du i7 2600K, plutôt orienté vers les power-users (vidéo, 3D, et toute application gourmande en ressource CPU). Ces deux processeurs intègrent le chipset vidéo Intel HD 4000, permettant des performances graphiques correctes, mais qui ne remplacera jamais une carte graphique dédiée, surtout sur ces configurations plutôt haut de gamme.

Petit bémol, OSX ne supportant pas encore les processeurs Ivy Bridge, il faudra utilisé un kernel modifié pour pouvoir installer un Hackintosh sur ces configurations. Mais déjà, l’équipe de Tonymacx86 propose un utilitaire appelé BridgeHelper qui permet d’installer ce kernel modifié sur votre Hackintosh (la version 10.7.3 est disponible et la 10.7.4 ne saurait tarder).

 

Quelle carte mère choisir?

Deux choses à prendre en compte: la compatibilité du chipset Audio et Ethernet, et l’UEFI qui remplace le BIOS sur ces nouvelles cartes mères.

Pour le Sandy Bridge, les cartes mères Gigabyte étaient réputées pour leur compatibilité avec les Hackintosh, essentiellement grâce au chipset Audio et Ethernet Realtek qu’elles intègrent et qui est très bien supporté sous OSX, à condition d’installer les kexts appropriés, disponibles avec des outils comme Multibeast.

Les nouvelles cartes mères Gigabyte changent un peu la donne: selon le modèle elles intègrent différents chipset Audio et Ethernet qui ne sont pas tous compatibles Hackintosh, ou en tout cas pas toujours avec la même facilité qu’auparavant. Il n’est donc plus question de prendre une des ces cartes au hasard et il faudra choisir attentivement le modèle. A l’inverse, d’autres constructeurs proposent des gammes de cartes mères dont de nombreux modèles ont des chipset compatibles Hackintosh. Pour autant, Gigabyte à l’air de conservé un certain avantage grâce à l’UEFI disponible avec ses nouvelles cartes. En effet les premiers retours font état d’une très bonne compatibilité avec le Hackintosh, permettant même une prise en charge native de la veille sans avoir à utiliser de DSDT.

C’est pour cette raison que Tonymac conseille avant tout des cartes Gigabyte.

Ce choix se révèle donc très intéressant vu qu’il garantie une communauté assez importante et active qui va probablement s’orientée vers ce type de matériel et ainsi permettre un bon support à long terme. En prenant une carte conseillée par ceux qui participent au développement des outils pour les Hackintosh, vous optimisez les chances d’avoir des mises à jour régulières des kext nécessaires, et de trouver de nombreuses réponses au problèmes que vous pourrez rencontrer.

 

Trois cartes Gigabytes sont pour l’instant conseillées:

Gigabyte GA-Z77X-UD5H
Realtek ALC898 Audio
Atheros/Intel Dual Ethernet
DVI-D, DisplayPort, D-Sub, HDMI

Gigabyte GA-Z77-DS3H
Realtek ALC887 Audio
Atheros GbE Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

Gigabyte GA-H77-DS3H
Realtek ALC887 Audio
Atheros GbE Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

D’autres cartes sont compatibles au niveau du chipset Audi et Ethernet, mais elles pourront poser plus de problèmes quant à la gestion de la veille, à cause d’un UEFI moins favorable au Hackintosh:

ASUS SABERTOOTH Z77
Realtek ALC892 Audio
Intel 82579V Ethernet
HDMI/DisplayPort

ASUS P8Z77-V DELUXE
Realtek ALC898 Audio
Intel 82579V / RTL8111F – Dual Ethernet
HDMI/DisplayPort

ASUS P8Z77-V
Realtek ALC892 Audio
Intel 82579V Ethernet
DVI-D, DisplayPort, D-Sub, HDMI

ASRock Z77 Pro4
Realtek ALC892 Audio
Realtek RTL8111E Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

ASRock Z77 Pro3
Realtek ALC892 Audio
Realtek RTL8111E Ethernet
D-Sub, HDMI

MSI Z77A-GD55
Realtek ALC892 Audio
Intel® 82579V Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

MSI Z77A-GD65
Realtek ALC898 Audio
Intel® 82579V Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

MSI Z77A-G43
Realtek ALC892 Audio
Realtek RTL8111E Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI Intel

MSI Z77A-G45
Realtek ALC892 Audio
Realtek RTL8111E Ethernet
DVI-D, D-Sub, HDMI

MSI H77MA-G43
Realtek ALC892 Audio
Realtek RTL8111E Ethernet
DVI-D, D-Sub

Pour ce qui est des cartes Asus, certains travaillent déjà dessus et ont réussis à débloquer l’UEFI pour permettre une meilleure prise en charge des Hackintosh. Cette opération reste cependant complexe et demande le flashage du BIOS, avec donc un risque non négligeable de flinguer la carte mère. Je ne peux donc pas vous conseiller ce genre de procédure, mais néanmoins cela mérite de suivre ces évolutions de près.

 

Quid des processeurs Sandy Bridge et du chipset Z68?

Une notion à garder en tête, les nouveaux processeurs Ivy Bridge et le chipset Z77 n’apportent rien de révolutionnaire: le gain de puissance est modéré, et le gain de chaleur et de consommation est plus intéressant pour des laptop ou des ordinateurs intégrés comme l’iMac qui ont de fortes contraintes de consommation d’énergie et de dégagement de chaleur de par la place réduite allouée aux composants. Donc dans une tour Hackintosh, l’intérêt reste réduit. Quant au chipset Z77, vu que les ports USB 3.0 des cartes mères Sandy Bridges sont bien supportés sur Hackintosh (grâce à un kext spécifique), leur intérêt n’est pas non plus énorme, les autres améliorations concernant peu l’utilisateur lamba.

De plus les possibilités d’OverClock très attendues sont finalement limitées et restent similaires (voir parfois inférieures) à celles apportées par les Sandy Bridge, au final deux processeurs Sandy Bridge et Ivy Bridge de gamme équivalentes et OverClockés donneront des résultats similaires.

Attention toutefois, cette possibilité réduite pour l’OC s’explique en grande partie par une première série de processeur utilisant une pâte thermique de mauvaise qualité au niveau du processeur (la pâte thermique située entre le processeur et la partie métallique qui sert de capot (IHT ou Integrated Heat Spreader).

source: pcworld.fr

 

Des personnes ont déjà réussi à gagné 15-20° en décapsulant l’IHT et en mettant de la pâte thermique de qualité (opération peu onéreuse mais hautement technique, donc ne vous amusez pas à vous lancer la dedans :-) ). On pourrais donc espérer une nouvelle révisions de ces processeurs avec une meilleure pâte ou un IHT directement soudé au processeur, ce qui pourrait grandement améliorer les performances en OC.

Autre notion importante, les cartes mères Z68 sont toutes compatibles avec les processeurs Ivy Bridge (à condition que le BIOS soit à jour avec la dernière version du constucteur), et inversement, les processeurs Sandy Bridge sont compatibles avec les cartes mères en Z77 (ou H77). Donc avant de vous jeter sur les nouvelles sorties, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil du côté du Sandy bridge dont les prix peuvent se révéler plus intéressants.

 

Qu’en est-il de l’installation sur un Hackintosh?

L’installation du Hackintosh reste similaire, un seul point va changer: la nécessité d’utiliser le kernel modifié de Mac OSX pour assurer le support des processeurs Ivy Bridges:

Pré-requis: Une version de Lion achetée sur le Mac Apple Store, les logiciels Unibeast, Bridge Helper et MultiBeast disponibles sur Tonymacx86.com

  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’installation d’un Hackintosh, regardez ce guide sur l’installation avec Unibeast pour bien comprendre les différentes étapes (il y aura quelques étapes supplémentaires non comprises dans ce guide).
  • Préparer une clé de 8Go que vous formater en une seule partition au format Mac OS sur table de partition MBR avec l’Utilitaire de disque. Pour la suite, vous appellerez ce volume «USB».
  • Créer une clé d’installation de Mac OS à l’aide d’Unibeast
  • Démarrer Bridge Helper et sélectionner la clé USB comme volume cible pour l’installation
  • Mettez votre BIOS à jour si ce n’est pas déjà fait
  • Charger le BIOS optimisé, et assurez vous que les périphériques SATA sont en mode AHCI
  • Démarrer sur la clé USB et lancer l’installation de Lion (pour la suite, appelez le disque Lion)

A ce niveau, Mac OSX est installé sur votre disque Lion, mais malheureusement lors de cette installation ce n’est pas le kernel modifié de la clé qui est installé. Il va donc falloir utiliser le terminal pour copier le kernel de la clé sur le disque Lion.

  • Démarrez à nouveau sur la clé USB
  • Au niveau de l’écran d’installation, aller en haut dans l’onglet Utilitaires et ouvrez le terminal
  • Tapez les commandes suivantes:

rm /Volumes/Lion/mach_kernel
appuyez sur Entrée
puis la commande:
cp /Volumes/USB/mach_kernel /Volumes/Lion/
appuyez sur Entrée

  • Re-démarrez sur la clé USB et choisissez cette fois le disque Lion sur l’écran de démarrage de Chimera.

 

Vous voilà sur le bureau d’OSX Lion, vous n’avez plus qu’à faire la post installation (en particulier installer le DSDT correspondant à votre carte mère s’il est disponible, et les kext audio et réseau correspondant à votre carte mère) et re-démarrer le Hackintosh.

 

 

sources:
http://www.pcworld.fr/2012/05/14/materiel/cpu/ivy-bridge-temperature-probleme-tim-confirme/527729/
http://www.tonymacx86.com/viewtopic.php?f=177&t=56263

itOtO

5 Comments

  1. Coup de chance, plus besoin de kernel modifié pour Ivy Bridge à partir de Lion 10.7.5 et de Mountain Lion. En plus, USB3 natif géré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by sweet Captcha